Que faire en cas de retard ?

Le locataire doit vous prévenir immédiatement s'il pense devoir rendre la voiture en retard.

  • Si son retard implique une restitution du véhicule en dehors de la période de couverture d’assurance (midi pour une location se terminant le matin, minuit pour une location se terminant le soir) Le locataire doit impérativement prolonger la location via Drivy pour étendre la couverture d'assurance. Si la prolongation est impossible (soit parce que ce n’est pas possible pour vous, ou que le paiement est refusé), le locataire doit rendre la voiture à l'heure initialement prévue pour la fin du voyage. S'il ne le fait pas, contactez-nous avant la fin de la location pour que nous fassions le nécessaire.

  • Si son retard reste dans la période de couverture d’assurance (midi pour une location se terminant le matin, minuit pour une location se terminant le soir) Pour les locations longue distance, il peut être difficile de prévoir son heure de retour (embouteillages, etc.) : soyez indulgent avec le locataire s’il vous prévient de son retard. ! Si vous avez besoin que le locataire soit particulièrement ponctuel pour la restitution du véhicule, prévenez-le à l’avance. Cela évitera les tensions inutiles. En cas de retard sans que vous ayez accepté la prolongation, vous pouvez faire une demande de compensation.

Détails des compensations en cas de retard :

  • Si le véhicule vous est rendu moins de 24h après l’heure de retour prévue : 5€ par heure pleine de retard
  • Si le véhicule vous est rendu plus de 24h après l’heure de retour prévue : 120€ de pénalité pour la première journée, puis 30€ par tranche de 24h

Pour effectuer une demande de compensation, rendez-vous dans Mes Locations > Locations terminées > Location concernée > Compensation pour retard ou saleté. Vous devrez alors joindre le contrat papier (uniquement si vous n'avez pas fait de contrat mobile) et préciser le retard de restitution de votre véhicule à Drivy.

Vous avez 24h après la fin de la location pour effectuer une demande de compensation.

Dans tous les cas, le locataire sera redevable des éventuelles journées de location au tarif de la prolongation, ainsi que des ajustements éventuels.

NB : à partir de 48h, vous devez porter plainte et prévenir Drivy.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Aucun résultat